menu

Essai sur les femmes, de Schopenhauer

Livre audio lu par Nicolas Planchais, durée : 00h27 min.
Version intégrale

Philosophe allemand, Arthur Schopenhauer expose sa philosophie, très tôt élaborée, dans son ouvrage majeur Le Monde comme volonté et représentation (1819) où il énonce que : « La volonté singulière d’un individu n’a qu’une existence illusoire, elle est de toutes parts immergée dans le jeu infini et absurde d’une réalité qui la dépasse et finit par la détruire ». Pour éteindre cette volonté, Arthur Schopenhauer propose l’abolition des désirs avec l’art qui permet l’évasion de la vie, la morale pour se délivrer de l’égoïsme et l’ascétisme inspiré du bouddhisme. Sa philosophie a eu une influence importante sur certains écrivains, philosophes ou artistes du XIXe et XXe siècle (Friedrich Nietzsche, Sigmund Freud, Thomas Mann, Fedor Dostoïevski ou encore de nos jours Michel Houellebecq). Schopenhauer est un maître du genre des petits textes pittoresques en marge de son œuvre monumentale de philosophe consacré. D’un côté, le très sérieux philosophe du Monde comme volonté et comme représentation, de l’autre le philosophe drolatique et sarcastique dont l’Essai sur les femmes constitue un morceau de choix. » Ce qui rend les femmes particulièrement aptes à soigner, à élever notre première enfance, c’est qu’elles restent elles-mêmes puériles, futiles et bornées; elles demeurent toute leur vie de grandes enfants, une sorte d’intermédiaire entre l’enfant et l’homme.  » Délicieusement misogyne ? A vous d’en juger ! Schopenhauer critique les femmes de manière métaphysique : les femmes, par l’attrait sexuel dont elles sont l’objet, assujettissent l’homme à l’espèce et sont ainsi l’instinct pur, la volonté de volonté. Schopenhauer, avec Socrate, est le philosophe le plus virulent à l’égard des femmes.

4,00

Date de publication : janv. 2014 ISBN : 9782821105096 Collection :