menu

Légendes Chinoises

Livre audio lu par Nicole Favart, Pierre Loray, Jacques Ferrière, durée : 00h30 min.
Version intégrale

L’adaptation d’un conte et d’une légende chinoise, réalisée dans les années 60, avec des comédiens de théâtre français, pour tout public. Un classique à redécouvrir. Extraits : Tsai-Tsan – Ah ! ça, jamais ; Ho-Yen-Kiang – Voyons, il ne faut pas la contrarier… N’ayez aucune crainte, général : vous tiendrez les rênes. Tsai-Tsan – Oui ? Alors, c’est différent. Soit. Le narrateur – Tsai-Tsan maintint la bride du cheval. Ho-Yen-Kiang se mit en selle. Ma-Yen-Li monta en croupe. Et Zeyeb, conduit par le général, fit quelques pas… Puis, brusquement, Ho-Yen-Kiang tourna la petite clef et, d’un bond, le cheval partit au galop, après avoir renversé Tsai-Tsan écumant de rage et criant à ses soldats : Tsai-Tsan – Elle s’enfuit… Qu’on l’arrête… Que l’on châtie son ravisseur… Aux armes… A moi, mes gardes fidèles ! Le narrateur – Il était trop tard : les deux fugitifs s’étaient envolés… – Ma-Yen-Li s’affolait un peu : Ma-Yen-Li – Te rappelles-tu la manoeuvre, Ho-Yen-Kiang ? Ho-Yen-Kiang – Oui. Regarde : pour descendre, je tourne la seconde petite clef, tu vois ? Zeyeb se rapproche du sol… Si je replace la première clef, nous repartons aussitôt. Le narrateur – Petit à petit, courageusement, patiemment et soutenu par la présence de Ma-Yen-Li, Ho-Yen-Kiang retrouva le chemin du Palais Impérial. Ils y atterrirent bientôt. Après avoir été réconfortés, ils racontèrent ce qui leur était arrivé. Et quelques temps après Ma-Yen-Li épousait Ho-Yen-Kiang. Ce furent des noces magnifiques. On n’avait encore jamais vu pareilles fêtes au palais de Chan-Po. Quant à Zeyeb, il eut droit à un double picotin d’honneur : tourteaux de soja, mélasse et lotus sucré. Un véritable menu de gala pour cheval enchanté.

5,00

Date de publication : janv. 2017 ISBN : 9782821111158 Collection :